top of page

L'inositol, molécule de la fertilité

L'inositol fait de plus en plus parler d'elle. Cette molécule, appelé anciennement vitamine B7, est présente dans la plus part des aliments et peut être synthétisé par le corps sous forme de myo-inositol. Mais alors, si le corps est capable de la synthétiser tout seul, pourquoi prendre un supplément ? dans quel but ? et pour qui ?



Quel est le rôle de l'inositol dans le corps ?


L'inositol est présente dans toutes les cellules de l'organisme, mais plus particulièrement dans le cerveau, les reins ainsi que dans le système nerveux. (Source). Cette molécule intervient dans le métabolisme des lipides (le gras), dans la production d'énergie par les cellules, ou encore dans la détoxification de l'organisme. Elle optimise le fonctionnement du corps. (Source). L'inositol joue un rôle au niveau du cholestérol et de la glycémie.


L'inositol vient en partie de l'alimentation en fruits et légumes, mais le corps peut aussi synthétiser cette molécule à partir du glucose (sucre). C'est en cela qu'elle n'est pas une vitamine, même si son rôle dans notre corps en est très proche. (Source)


En bref, l'inositol est essentiel à la vie. Mais alors, pourquoi en prendre un supplément ?


L'inositol, la molécule de la fertilité et du cycle menstruel


L'inositol, a fait l'objet de grand nombre d'études qui prouveraient son efficacité dans l'amélioration de la fertilité. En effet, celui-ci aurait un impact sur qualité des ovules et sur la croissance folliculaire. Il aiderait également à réguler les cycles menstruels et à favoriser l'implantation de l'embryon. (Source)


Voici les vertus de l'inositol :


-Pour une femme en essais naturels, il permettrait donc de tomber enceinte plus vite et d'optimiser son cycle menstruel.

-Pour une femme en parcours PMA, il aiderait à obtenir de meilleurs résultats lors d'une FIV, et de favoriser l'implantation du foetus. En cas de faible réserve ovarienne, son action sur l'ovaire permet d'améliorer la maturation ovocytaire.

-Pour toutes les femmes, il permettrait de réguler le cycle menstruel, de réduire le syndrome prémenstruel (saute d'humeur, douleurs aux seins... lié à l'arrivée des règles), mais il aiderait également à réguler l'humeur et pourrait aider les personnes atteintes de TOC.

-Enfin, pour les femmes SOPK, l'inositol en supplément apparaît comme efficace dans le traitement de cette pathologie.


Zoom sur la maturation des ovocytes et la PMA : l'inositol en supplément a montré une action positive sur les femmes ayant une faible réponse ovarienne. On note une amélioration des paramètres d'ICSI : nombres d'ovocytes prélevés, d'ovocytes matures, d'embryons transférés et de grossesses.

On note également une diminution de l'administration de gonadotrophine (hormone) pour stimuler l'ovulation. (Source)


On peut donc voir que cette affirmation est vrai : l'inositol, molécule de la fertilité.


L'inositol, un complément alimentaire pour le SOPK dont l'effet n'est plus à démontrer.


Comme on l'a vu précédemment ensemble, l'inositol joue un rôle au niveau du cholestérol et de la glycémie (métabolisme des glucides et des lipides). En cas de SOPK, l'inositol n'est pas synthétisé correctement par le corps et donc cela peut avoir plusieurs conséquences pour la femme SOPK :

-mauvaise régulation de l'insuline ;

-déséquilibre hormonal (engendré par la mauvaise régulation de l'insuline) ;

-mauvais ratio insuline/glucides ;

-acné ;

-hirsutisme (poil en excès) ;

-infertilité ...;

-dépression/symptomes anxieux ;

-d'autres symptômes suivant le type de SOPK (comme de la fatigue par exemple)


La prise d'inositol pourrait améliorer la plus part de ces symptomes. Cependant, la prise d'inositol n'est pas miracle et ne peut pas se substituer à une modification des habitudes alimentaires. Le niveau d'insuline dans le sang doit être régulé en prenant soin de sa glycémie, et cela passe par l'hygiène de vie en PRIORITÉ. Sport - sommeil - alimentation - gestion du stress, additionnés à l'inositol promettent une bien meilleure qualité de vie à la femme SOPK.




Posologie de l'inositol


La posologie de l'inositol sous forme de myo-inositol est la suivante :

-500mg par jour pour une femme essayant de concevoir ;

-2000mg par jour (et jusqu'à 4000) pour une femme SOPK

-2000mg par jour additionné à 200 μg d’acide folique pour une femme SOPK essayant de concevoir.


À savoir : Les effets les plus probants sur les femmes SOPK essayant de concevoir apparaissent avec une dose de 4000mg par jour additionné à 400 μg d'acide folique divisé en deux prise sur la journée.


Ici je vous parle seulement de la supplémentation en myo-inositol étant un article parlant principalement de la fertilité.


Pourquoi ?


Dans une étude que vous pouvez trouver en cliquant ici, il a été observé qu'une forte dose de D-chiro-inositol (une autre forme d'inositol) été très prometteuse en cas de SOPK, mais pouvait impacter négativement la qualité des ovocytes. Cela a été étudié sur un cycle de fécondation in vitro (FIV). En comparant les deux formes, le myo-inositol est plus efficace pour maximiser la fertilité par rapport au D-chiro-inositol.


Pour info, un ovule de mauvaise qualité peut avoir plusieurs conséquences :

-absence de fécondation (donc pas de grossesse) ;

-fausse couche (souvent à répétition)

-phase lutéale courte empêchant l'implantation (les règles arrivent trop tôt et l'embryon n'a pas le temps de s'implanter malgré la fécondation, il est éliminé avec les menstruations)

-dans les pires cas malformation du foetus.


Il est donc plutôt recommandé quand on essaye de concevoir, de prendre une supplémentation de myo-inositol plutôt que de D-chiro-inositol ou qu'un mélange des deux.


Bénéfices de l'inositol sur la santé mentale


L'inositol commence petit à petit à être utilisé dans la prise en charge de pathologies mentales. En effet, celui-ci impact la sérotonine qui est un neurotransmetteur important. La sérotonine influence de façon importante le comportement et l'humeur.


Voici quelques études :

-18 000mg d'inositol par jour sont plus efficaces que la fluvoxamine (un antidépresseur). Source

-L'inositol semble efficace pour le traitement d'une pathologie féminine appelé le trouble dysphorique prémenstruel (qui est en fait une forme sévère du SPM). Source

-l'inositol rencontre de bons résultat dans le traitement de la boulimie. Source

-l'inositol pourrait réduire le nombre d'attaque chez les personnes atteintes de crises de panique. Source

-l'inositol améliorerait de façon significative les symptômes de la dépression même lorsque les personnes arrêteraient de prendre leur antidépresseur. Source

-l'inositol améliorerait la prise en charge des TOC et baisserait leur fréquence. Source


Conclusion


Vous l'aurez compris, l'inositol est bénéfique pour la santé de la femme mais aussi pour sa fertilité. Si vous souhaitez prendre un supplément je vous invite à en parler avec le professionnel de santé qui vous suit (médecin, psychiatre, sage-femme, gynécologue...).


Faîtes également attention aux compléments alimentaires que vous pouvez trouver sur le net, certains sites, même spécialisés dans le SOPK par exemple, ne font pas mentions des doses à prendre, des formes d'inositol etc.


Pour finir, même si l'inositol est prometteur sur tout ces sujets, je vous rappel qu'il n'est pas une fin en soi, et qu'il ne peut pas tout résoudre à lui tout seul. Une prise en charge globale, passant par l'hygiène de vie doit toujours être votre priorité. Personne ne souhaite prendre des compléments alimentaires toute sa vie, et bonjour le porte-monnaie...


 

Si vous souhaitez de l'aide dans la gestion de votre SOPK ou dans votre projet bébé, je propose des consultations en visioconférence dans toute la France, ou directement à mon cabinet se situant à Logelheim, proche Colmar (68). Lien sur mon site pour prendre RDV.


Au plaisir de vous rencontrer,


Cécile, votre naturopathe au féminin



Comments


bottom of page