top of page

Naturopathie et grossesse après 40 ans

De plus en plus de femmes souhaitent faire des enfants à un âge plus avancé que nos parents ou nos grand-parents. Le monde évolue et avec lui nos désirs de parentalité : études plus longues, carrières professionnelles à responsabilités, envie de voyages, de profiter de sa jeunesse avant de faire des enfants... sont autant de raisons qui repoussent le projet d'avoir un enfant.


Mais alors, à partir de 40 ans, est ce encore possible de

tomber enceinte naturellement ?





Les chances de grossesse à partir de 40 ans


À partir de 35 ans, la fertilité commence à décroître. Cependant, tomber enceinte naturellement reste tout à fait possible. Pour une femme de 40 ans, cette chance est même de 1 sur 12 à chaque cycle. Ce qui représente environ entre 44 et 47% de probabilité d'obtenir une grossesse naturelle en 12 mois (contre 66% à 35 ans). (Source)


À partir de 45 ans, cette chance tombe à 20%. Il devient alors assez difficile de tomber enceinte passé cet âge sans aide médicale.


Mais alors que peuvent mettre en place ces femmes pour aider à la conception ?


Bien connaître son cycle : la base !


La première des choses à faire est d'observer son cycle pour pouvoir repérer son ovulation et avoir des rapports au bon moment. En effet, la fenêtre de fertilité d'une femme est d'environ 5 jours par cycle. Il est donc important de ne pas la louper pour pouvoir tomber enceinte. Vous pouvez trouver des informations sur comment repérer son ovulation en cliquant ici.


Observer son cycle va également pouvoir donner des indications sur sa santé et sa qualité ovocytaire : cycle régulier ou irrégulier ? Cycle court ou long ? Présence de syndrome prémenstruel (acné, saute d'humeur, seins tendus...) ? Spotting ? Sont des indicateurs qui vont permettre de demander de l'aide plus rapidement si besoin.


Ne pas hésiter à demander de l'aide à son professionnel de santé


Une des premières choses à faire est de parler de son projet au professionnel qui vous fait votre suivi gynécologique (sage-femme, gynécologue). En effet, cela va permettre de faire quelques examens en amont pour vous éviter de perdre un temps précieux.


Par le suite, il est conseillé de consulter pour un bilan de fertilité après 6 mois d'essais (au lieu d'un 1 an). Pour la même raison : vous éviter de perdre du temps.


Le professionnel qui vous suit est là pour vous aider, il ne faut pas avoir honte de demander de l'aide, au contraire !


S'appuyer sur la naturopathie pour augmenter ses chances de concevoir après 40 ans


Enfin, la naturopathie peut aider à tomber enceinte après 40 ans. En effet, en changeant ses habitudes de vie et optant pour un mode de vie sain, on peut considérablement augmenter les probabilités de tomber enceinte ! et cela pour plusieurs raisons :



-meilleur gestion du stress ;

-moins de carences ;

-cycle hormonal plus équilibré ;

-corps en meilleur santé ;

-cycle menstruel optimal

-etc



Pour cela, le naturopathe va s'appuyer sur les 5 facteurs qui influencent le cycle menstruel chez la femme : le sommeil, l'alimentation, le sport, la gestion du stress, les perturbateurs endocriniens. En faisant le point sur vos habitudes de vie, il pourra identifier les mauvaises habitudes et vous aider à les modifier. Il vous conseillera également en micro-nutrition, en phytothérapie et sur tout les autres facteurs naturels de la santé.


Bien sur, il faut garder à l'esprit qu'aucune solution miracle n'existe, et encore une fois ne pas hésiter à demander de l'aide à la médecine si le test positif se fait attendre. La naturopathie viendra en compléments du parcours médical.


Mes premiers conseils


Voici mes premiers conseils à appliquer dès l'envie de lancer le projet bébé :


-prendre de l'acide folique (d'où l'intérêt de voir sa sage-femme pour qu'elle puisse en prescrire) ;

-combler toutes ses carences (et effectuer une prise de sang pour voir si tout est ok) ;

-adopter une alimentation la plus anti-inflammatoire possible ;

-pratiquer au moins 120 min d'activité physique d'intensité modérée par semaine ;

-veiller à dormir minimum 8h par nuit ;

-observer sa glaire cervicale pour déterminer son ovulation ;

-faire 10 minutes de yoga et/ou de méditation par jour ;

-trier tout les produits de sa salle de bain et ne pas oublier les produits ménagers en faisant attention de retirer tout ceux qui peuvent être nocifs pour la santé ou contenant des perturbateurs endocriniens (potentiels ou avérés) ;

-veiller à avoir une bonne consommation d'omega 3 via les huiles végétales ET le poisson (il existe plusieurs formes d'omega 3 et toutes doivent être apportés en bonne quantité) ;

-arrêter de fumer, et faire particulièrement attention au fumage passif qui est tout aussi nocif voir plus (être à coté de quelqu'un qui fume, conduire une voiture où quelqu'un a fumé, dormir avec un fumeur ...)

-appliquer ces mêmes conseils à son partenaire, car la fertilité le concerne également et n'est pas qu'une histoire de femme.


Cela peut vous paraître "bateau", mais en réalité c'est dans l'hygiène de vie que beaucoup de nos fonctions, dont celle de la reproduction, se jouent. Un corps en mauvaise santé, avec une ovulation de mauvaise qualité, aura beaucoup plus de difficultés à procréer qu'un corps sain.



 

Vous souhaitez de l'aide dans votre projet bébé après 40 ans ? Vous pouvez prendre RDV directement sur mon site ou m'envoyer un message sur mes réseaux sociaux. Je consulte en Alsace à Logelheim, mais propose également de la Visio-conférence.


Au plaisir de vous rencontrer en consultation ,


Cécile, votre naturopathe au féminin.

bottom of page